#marianneisblack

Frémainville, dans le Val-d’Oise, avait été la première ville de France (sur deux…) à abriter une Marianne d’inspiration africaine en 1999, exposée dans la salle des mariages.
A l’époque, le maire expliquait : « c‘est la Marianne de la Liberté. Elle symbolise à la fois l’abolition de l’esclavage et le 50e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme« . Mais le nouveau maire de la commune a décidé depuis de la remplacer par une statue d’inspiration plus traditionnelle. Il s’en explique ainsi aux journalistes :« C’est un bon symbole pour la fin de l’esclavage, mais en vertu de quoi l’élèverait-on au rang de Marianne de la République ?  » . (…) « Cette sculpture noire était une Marianne de la liberté, pas une Marianne de la République. Elle représentait certes quelque chose, mais pas la République. »
Rappelons tout de même à monsieur le maire qu’il n’existe aucun texte réglementaire déterminant l’effigie de la République et que c’est donc une interprétation toute subjective qu’il énonce là ! Et de plus, l’affiche ci-dessous, issue d’une exposition organisée par l’Assemblée nationale en 2003, semble lui donner un peu tort…

Le Conseil représentatif des associations noires a depuis annoncé avoir saisi à ce sujet le procureur de la République, le Défenseur des droits et le préfet du département. Dans un communiqué, le Cran dénonce les propos du maire, dignes « des pires théoriciens du Ku Klux Klan, et des mouvements suprématistes« .

Tout ceci est absurde et déshonorant. Ce maire est ridicule de prêter ainsi le flan à des accusations de racisme à un moment où les tensions entre les différentes communautés sont montrées du doigts. Le Cran, de son côté, tient des propos outranciers et selon moi injurieux qui discréditent son action et laisse plutôt penser que l’association veut faire parler d’elle dans le contexte actuel, ou pire encore, de la communauté africaine vivant en France.

Seul point positif que pourra peut-être sortir de ce gâchis médiatique : le Cran annonce vouloir demander à l’Association des maires de France que la prochaine statue soit sculptée sur les traits d’une femme noire, arabe, ou asiatique.

Selon des article du Parisien et du Figaro.

À propos de Alexis Boudaud

100% - Libres et Indépendants - Rassemblement éco-citoyen
Cette entrée a été publiée dans La France qui ose, Plateforme citoyenne 2017. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>