Les arbres et les haies champêtres régulent les sols!!

Jeanne d’Halluin et Clément Chamarre ne décolèrent pas. Enedis a fait procéder au broyage d’un petit bois situé juste à côté de chez eux, ainsi que d’une haie. Ils regrettent leur disparition, que ce soit pour la biodiversité ou pour le maintien des terres.

« Je ne comprends pas pourquoi le prestataire d’Enedis a broyé ce bois et pas procédé simplement à un élagage », déplore Jeanne d’Halluin, riveraine du chemin de Tougey à Auch. Vendredi 9 novembre au matin, elle reçoit effectivement la visite d’un prestataire d’Enedis, missionné pour élaguer sous la ligne à haute tension qui traverse la parcelle voisine de sa maison, située au beau milieu des champs.
Celui-ci lui demande si elle est propriétaire de la parcelle où se situe la zone à défricher. Elle répond que non et quelques minutes plus tard, les machines commencent à broyer la végétation et les jeunes arbrisseaux voisins. Puis ils s’attaquent à une haie. « J’étais au bord du malaise en voyant la végétation disparaître au fur et à mesure », se souvient-elle. Jeanne prévient la mairie et interpelle les prestataires. Ils finiront leur travail la semaine suivante, en élaguant le reste de la haie au lieu de la broyer.

Chevreuils, hérissons et blaireaux
Si Jeanne d’Halluin et son compagnon Clément Chamarre s’émeuvent de cette disparition, c’est que le site jouit d’une belle « biodiversité ». « On voit ici des chevreuils, des hérissons, des blaireaux… Plein d’oiseaux ! J’ai peur qu’il y en ait beaucoup moins maintenant », s’inquiète-t-elle. Autre crainte, celle du maintien des terres en cas d’événement climatique. « Il y aura peut-être des risques de coulée de boue en cas d’orage, le champ ne sera peut-être plus retenu », argumente-t-elle. Selon le couple, ce broyage a créé la stupéfaction parmi les autres riverains. « Tout le monde s’arrête pour voir, cela choque et interpelle les gens », témoignent-ils.

Imbroglio autour de la propriété de la parcelle
Les riverains ayant des doutes sur l’obtention de l’accord pour effectuer les travaux sur la parcelle, la Dépêche du Midi a consulté le registre cadastral pour joindre le propriétaire. L’homme habite Saint-Jory et affirme ne pas avoir été contacté par Enedis. Il dit se rendre deux fois par an à Auch, par manque de temps.
Le prestataire et Enedis disent pourtant avoir reçu l’accord du propriétaire du petit boisement, apparemment différent de celui que nous avons contacté. Le prestataire se défend : « On a broyé sous la ligne électrique, comme c’est d’usage. Chaque année, des milliers de kilomètres sont ainsi broyés ! Nous avions l’autorisation du propriétaire, qui était ravi des travaux effectués. Et si nous n’entretenons pas, alors les gens râlent parce qu’EDF ne fait rien ! ».
« Respectueux de la végétation »
Christian Bresson, le directeur territorial d’Enedis pour le Gers, est sur la même ligne. Après s’être rendu sur place, il juge : « Les travaux effectués sont respectueux de la végétation et permettent de sécuriser la distribution de l’électricité, aussi bien en termes d’accès pour nos équipes que d’éloignement de la végétation pour la continuité de la fourniture d’électricité. Ils n’ont généré aucune réclamation. »
Il précise également que « la végétation ne doit pas entrer dans l’environnement de la ligne électrique, sur trois mètres » et qu’un « passage d’homme sous la ligne » doit permettre de « pouvoir intervenir sur l’ouvrage pour travaux ou en cas de panne. »
Nous avons demandé à entrer en contact avec le propriétaire identifié par Enedis, mais avons essuyé un refus en raison du « règlement général sur la protection des données. »
GAëTANE ROHR La Dépêche du Midi

À propos de Alexis Boudaud

100% - Libres et Indépendants - Rassemblement éco-citoyen
Cette entrée a été publiée dans Planète, Vie municipale 2014-2020. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>